Née en 1923 à Vannes.
Vit et travaille à Paris et à l'Ile aux Moines.

Figure majeure de la peinture française. Ne se réclamant d’aucune école, étrangère aux courants et aux modes, Geneviève Asse, née à Vannes en 1923, pratique distinctement la peinture, le dessin et la gravure.





Biographie (sélection):

1923 : Geneviève Asse et son frère jumeau Michel naissent à Vannes. Après le divorce de leurs parents, les deux enfants sont élevés par leur grand-mère maternelle dans le manoir familial de Bonnervo sur la presqu’île de Rhuys dans le Morbihan.

1932 : Geneviève Asse s’installe avec son frère, à Paris, chez leur mère, dans le 14ème arrondissement. Sa mère travaille aux Editions Delalain, spécialisées dans les livres scolaires et classiques, dont elle épousera, en 1942, le propriétaire, Etienne Le Sourd. Cet ancien chirurgien, homme de culture, dirige l'éducation de la jeune fille avec discipline.

1937 - 1939 : Geneviève Asse visite l’Exposition internationale “Arts et techniques de la vie moderne” et admire les travaux de Raoul Dufy et Sonia Delaunay. Elle se familiarise avec la peinture en visitant régulièrement le Louvre et de nombreux musées en France, aux Pays-Bas et en Belgique.
A Paris, elle découvre et admire la composition et la sobriété des oeuvres de Georges Braque et de Chardin.

1940 - 1942 : Elle entre à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, exécute des copies libres au Louvre et découvre la peinture de Cézanne. Puis elle quitte les arts décoratifs et suit des cours de mimes.

1943-1944 : Othon Friesz l’introduit dans le groupe L’échelle, elle réalise ses premières peintures d’objets et expose au "Salon des moins de trente ans". Jean Bauret, un industriel du textile et collectionneur, remarque alors son travail et lui présente Serge Poliakoff, Bram van Velde , Samuel Beckett, Nicolas de Staël, Serge Charchoune, AndréLanskoy, Jacques Villon, Kandinsky et Henri Laurens.

1944 : À la libération, elle s’inscrit à la Croix-Rouge et devient conductrice-ambulancière dans l’armée française. Elle s’engage et participe aux campagnes d’Alsace et d’Allemagne. En 1945, elle reçoit la Croix de guerre.

1946-1947 : Grâce à Jean Bauret, elle crée des  dessins et motifs de tissus commandés par les maisons Bianchini-Férier, Flachart, Paquin et Jean Bauret. Elle expose pour la première fois au Salon d’Automne.

1948 : Voyage en Sicile et en Calabre.

1953 : Rencontre le poète Pierre Lecuire et revoit Nicolas de Staël.

1955 : Le Musée national d’art moderne de Paris acquiert une toile “Fenêtre”.

1960 : Sa peinture se tourne vers l’espace et la lumière. Elle participe à l’exposition “Ecole de Paris” à la galerie Charpentier à Paris. À Genève, la galerie Benador organise sa première exposition personnelle.

1961 : Nouveau voyage en Italie. Elle rencontre Giorgio Morandi à Bologne. Exposition personnelle à Paris, Genève et Milan. Fait la connaissance de Silvia Baron Supervielle, arrivée de Buenos Aires. Réalise pour Pierre Lecuire les pages peintes du "Livre de ballets", exemplaire unique.

1963 : Participe à une exposition de groupe à la galerie Krugier, en Suisse, “Hommage à Turner” et à Paris à la galerie Claude Bernard “ Sculptures de peintres”

1964 : Voyage en Suisse et en Angleterre. Réalise son premier livre de gravures "L’air" avec Pierre Lecuire.

1965 : Sa peinture revient à la notion de paysage. Voyage en Espagne, au Portugal et en Norvège, à Oslo où le Kunstnernes Hus présente une exposition rétrospective.

1969 : Première exposition personnelle à la galerie Krugier & Cie de Genève. Geneviève Asse restera fidèle à Jean Krugier jusqu’à son décès en 2008.

1970 : Exposition personnelle au Centre national d’art contemporain à Paris. Germain Viatte en est le commissaire. Elle change d’atelier et s’installe rue Ricaut, dans le 13ème arrondissement.

1972 - 1976 : L’artiste réalise 12 pointes sèches pour le poème de Samuel Beckett "Abandonné" et une série de gravures "Fenêtres" pour un recueil de poèmes de Silvia Baron Supervielle. Participe à l’exposition itinérante “Paris et la peinture contemporaine depuis un demi-siècle” en Amérique Latine.

1977 - 1979 : Le Cabinet des estampes de Genève puis le Musée d’art moderne de la Ville de Paris présentent la première rétrospective de sa gravure.
Elle participe à l’exposition internationale "Ecole de Paris 1956-1976 : abstraction lyrique" (Milan, Lisbonne, Madrid, Varsovie).

1980 : Le bleu devient sa couleur exclusive.  Participe à “Printed Art : a view of two decades” au Museum of Modern Art à New York.

1982 - 1984 : Geneviève Asse retourne à Oslo pour une exposition de ses gravures et de ses livres en 1982, puis de peintures en 1984 au Henie-Onstad Kunstsenter.

1987 : Germain Viatte, directeur des musées de Marseille, organise une importante exposition au Musée Cantini. Geneviève Asse participe avec Jean Degottex et Henri Michaux à l’exposition “Lenguajes del papel” organisée par Silvia Baron Supervielle à Buenos Aires.

1988 : Le Musée d’art moderne de la Ville de Paris lui consacre une exposition rétrospective. La Bibliothèque Nationale, à Paris, présente une exposition de ses gravures à la Rotonde Colbert. Elle réalise un ensemble de 12 vitraux pour la cathédrale de Saint-Dié dans les Vosges. L’artiste partage son temps entre son atelier parisien et la Bretagne où elle acquiert une maison à L’Ile aux Moines, près de Vannes.

1989 : Première exposition personnelle à la galerie Claude Bernard, début d’une collaboration qui perdure jusqu’à aujourd’hui.

Années 1990 : Partcipe à de nombreuses expositions : au Musée du Louvre “Copier-créer de Turner à Picasso”, au Centre Georges Pompidou “Manifeste. Une histoire parallèle, 1960-1990”, au Museum of Modern Art à New York  “A century of Artist Book”, à la Galerie nationale de la tapisserie “50 tapisseries 1964-1994”. Le Musée des beaux-arts de Rennes lui consacre une exposition personnelle en 1995. Elle participe à l’exposition “Made in France” au Centre Georges-Pompidou.
En 1998, publication du catalogue raisonné "Geneviève Asse, l’oeuvre imprimée 1942-1997", établi par Rainer Michael Mason et édité à l’occasion de son exposition de gravures et de livres au Musée d’Art et d’Histoire à Genève.
Exposition à la FIAC, par la galerie Marwan Hoss à Paris.
Début d’une collaboration avec Catherine Putman qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Dans ce cadre elle participe à la FIAC, à la foire de Bâle et à Arco, Madrid.

2002 : Son oeuvre gravé est présenté La Bibliothèque Nationale de France.
Exposition personnelle au Musée des beaux-arts de Tours. Ses huiles sur toile sont exposées à la FIAC par la galerie Marwan Hoss.

2003 : Exposition à la galerie Oniris, à Rennes et à la galerie Jean Krugier, Ditesheim & Cie, à Genève. Participe à l’exposition “Catherine Putman éditions, un choix d’estampes contemporaines”, à la Fondation Louis Moret, Martigny, en Suisse.
Exposition “Hommage à Geneviève Asse” à l’occasion de la donation faite au musée des Beaux-Arts de Rennes.

2008 : Inauguration des vitraux de la collégiale Notre-Dame-de-la-Grande-Puissance de Lamballe (Côtes d’Armor), commande de l’état à Geneviève Asse et Olivier Debré en 1995.

2010 : Exposition au Musée des Beaux-Arts de Rouen. La galerie Catherine Putman présente “Impressions” une exposition d’huiles sur papier et de gravures récentes.

2012 - 2013 : Exposition personnelle au Musée Fabre, Montpellier.
A l’occasion de son 90ème anniversaire, plusieurs expositions lui sont consacrées.
Au Centre Georges Pompidou “Geneviève Asse. Peintures”. À La Cohue - Musée des beaux-arts de Vannes, l’exposition est suivie de l’ouverture d’une salle permanente dédéie à son oeuvre. Exposition de peintures récentes à la galerie Claude Bernard, Paris, puis exposition “Oeuvres sur papier 1954-2012” à la galerie Catherine Putman, Paris.

2015 : Exposition au musée des Beaux-Arts de Lyon. Commissariat de Sylvie Ramond.

2016 : Une sélection de dessins de 1942 à 2014 est présentée à Drawing Now, au Carreau du Temple, à Paris par la galerie Catherine Putman.

2017 : Exposition personnelle “De gris et de bleu”, à la galerie Laurentin, Paris

2018 : Exposition personnelle “Peintures”, à la galerie Ditesheim & Maffei, Neuchâtel,
Suisse.













Demande d'information
Annuler